vendredi 15 juillet 2011

Nord Courbet

NB: Les photos de cet article sont de David Hemery
Après presque un mois sur base, il était temps de repartir en manip. En cet hiver sans chaland, si on ne peut pas poser un pied sur les îles du golfe, on peut au moins profiter à fond de la péninsule Courbet ! Me voici donc parti pour le nord Courbet (Cataracte, Cap Cotter, Cap Noir) avec Tom et les deux rez’nat (réserve naturelle) David et Olivier, afin de dénombrer les canards d’Eaton (Anas eatoni). La manip’ s’est enchaînée avec une session à Ratmanoff afin d’évaluer la survie hivernale des poussins de manchots royaux. Les canards étaient au rendez vous, mais on s’attendait à un peu plus. Les poussins de manchots quand à eux sont en pleine forme, même s’ils ont perdu beaucoup de poids, il y a une très bonne survie cette année. Pendant l’hiver, ils sont nourris moins souvent car la nourriture se fait plus rare et leurs parents doivent aller la chercher beaucoup plus loin.


Canard d'Eaton
A cap Cotter nous avons eut la chance de pouvoir observer d’assez près des baleines franches australes. Elles sont restées plusieurs jours dans la même zone, et semblaient s’alimenter juste derrière la barrière d’algues. Après qu’un souffle jaillissait à la surface, la courbure de leur dos se dévoilait progressivement, et elles sortaient à tour de rôle la queue, les nageoires pectorales et même la tête. Depuis le temps que l’on scrutait l’horizon à la recherche de cétacés, nous voilà enfin récompensés !

Aux environs de Cataracte, j’ai pu enfin observer des rennes d’assez près. Pendant l’hiver ils descendent des plateaux et régions montagneuse, surement pour rechercher de la nourriture.
Rennes
Rennes
L'hiver est bien installé maintenant, et les averses de neiges sont de plus en plus fréquentes.

Manchots Royaux

Elephant de mer
Des baleines et des rennes c’est bien joli, mais la cerise sur le gâteau ce n’est pas un, ni deux, mais trois Léopards des mers observés sur les plages de Ratmanoff ! Le Léopard des mers (Hydrurga leptonyx) est un pinnipède (comme les otaries et les éléphants de mer) qui se reproduit sur le continent antarctique, et se disperse dans l’océan austral l’hiver. C’est donc un visiteur hivernal occasionnel des plages de Kerguelen. Il est reconnaissable par sa couleur gris argenté, son corps filiforme, et sa tête massive au look reptilien. Il se nourrit entre autre de manchots et de jeunes phoques.