mercredi 1 décembre 2010

Mayès l’île des ornitho

Beaucoup d’anciens hivernants à Kerguelen vous diront que Mayès est vraiment la plus belle île du golfe. Il faut dire que cette île a vraiment beaucoup de charme. Les ornitho la considère un peu comme leur île, car nous sommes quasiment les seuls à y aller, et nous y passons beaucoup de temps. Pour notre première manip’ mon binôme Thomas et moi-même sommes allé 10 jours à Mayès, accompagnés de nos deux mentors Pierrick et Alexis. Au programme : contrôle des partenaires des pétrels bleus et des prions de Belcher, captures nocturnes au filet, contrôle et baguage des skuas. Comme de vrais padawans nous écoutons les précieux conseils de nos prédécesseurs. C’est aussi l’occasion de passer nos premières nuits en cabane, celle de Mayès (l’Auberge du gros pétrel rouge) est très chaleureuse. Sur un des murs, il y a les photos de tous les anciens ornitho qui sont passés par là. La mini bibliothèque est bien remplie (ou presque) par de vielles bandes dessinées, mais surtout par le rassemblement de toutes les pires blagues de Jean Roucasse : les Roucasseries tome 1 ! Ce qui m’a le plus surpris en posant le premier pas sur cette île, c’est sa végétation : il y a des choux de Kerguelen et des azorelles partout ! Comme il n’y a jamais eut de lapin sur l’île (ni rat, ni chat, mais beaucoup de souris) la végétation est très préservée, ce qui offre un site de choix pour les oiseaux marins. Il faut donc faire attention où on met les pieds pour ne pas écraser les choux ou les terriers de pétrels en dessous.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire