samedi 16 octobre 2010

Là où tout a commencé ... là où tout finira

Lancement du blog à J-20 avant le départ

Je ne suis pas encore parti mais je vais en profiter pour vous raconter comment j'en suis arrivé là.

L'aventure a commencé avec ce message (reçu le 2 février 2010) :

"A l'issue des entretiens pour le recrutement des Volontaires Civils à l'Aide Technique pour 2011 pour notre programme, j'ai le plaisir de t'informer que ta candidature a été retenue. Par conséquent, je demande ton recrutement pour le district de KERGUELEN auprès de l'Institut Polaire Français Paul-Emile Victor ..."

J'avais auparavant envoyé un dossier de candidature au CEBC, qui s'est suivi d'un entretien avec les chercheurs, de test médicaux et psychologiques (pour voir si j'étais assez fou pour partir), et de beaucoup de paperasse. J'ai ensuite du envoyer tout mon matériel personnel (120 kg maxi) vers fin août (c'est pas évident de prévoir tout ce dont on aura besoin pour plus d'un an, et quel casse tête de trouver des vêtements d'hiver en plein été !!). Bref un vrai parcours du combattant !

Me voici donc maintenant là où tout a vraiment commencé et là où tout finira (toutes les bonnes choses ont une fin) : au Centre d'Etudes Biologiques de Chizé (CEBC) appelé plus couramment "Chizé". C'est un labo perdu dans les Deux-Sèvres (près de Niort), au milieu d'une forêt classée en Réserve Biologique Intégrale. Chizé, c'est un peu le 6ème district des TAAF : on est entouré de bêtes sauvages (chevreuils et sangliers),  y a pas grand chose autour, mais on s'y sent bien et c'est rempli de gens formidables !!


On ne pars pas comme ça dans les Terres Australes. Notre hivernage est précédé d'une formation de 2 mois à Chizé. Je dis "nous" car je ne suis pas tout seul : 5 autres VCAT ornitho ont aussi la chance de partir dans les TAAF cette année.


La fine équipe des VCAT (prononcer "VAT") ornitho 2010-2012, avec de gauche à droite : Maxime de Crozet, Sophie de Terre Adélie, Marguerite de Crozet, Benjamin d'Amsterdam, et les 2 du haut : Thomas et Kévin de Kerguelen.

Au programme de notre formation : rencontre avec les chercheurs et doctorants de l'équipe "prédateur marins", découverte de nos programmes de recherche,  analyse bibliographique, préparation du planning,  familiarisation avec les appareils à utiliser (balise Argos, GPS, GLS, enregistreurs de plongée), seabird-quizz (reconnaissance des espèces), formation à l'escalade, dissection de dauphin (en cas d'échouage), ...

Descente en rappel sur 40 mètres


Entrainement physique : match de volley VCAT vs Chercheurs




Dissection d'un dauphin commun          Test d'un sac à Eléphant de mer

4 commentaires:

  1. Et béh ça promet ...

    RépondreSupprimer
  2. Salut Kév-Kév
    ça va être sympa de suivre tes aventures.
    petit chien est fier de son tonton!
    amuse toi bien
    bisous
    nanou

    RépondreSupprimer
  3. salut mon neveu, fier de toi et de la voie que tu as choisis, merci de nous faire rêver et de nous rappeler combien cette terre est fragile
    bon courage!!!!
    on pense à toi cet a ces paysage merveilleux que tu ne manqueras pas de nous faire partager .
    une petite carte postale pour la collection serai la bien venue , mais surtout ramène nous une petite bouteille de sable ou de gravier de ce bout de terre lointaine
    à bientôt et fait attention à toi!!! j'ai vu deux jolies filles sur la photo c'est peut être là le plus grand danger!!!
    bise
    jose cathie et léa

    RépondreSupprimer